Le Nemo
Photo par Cédric Taveau

De l’amour dans les pages

Y’a d’l’amour dans l’air… Et dans les phylactères ! Cette semaine, le Nemo n’est que passion avec un grand A. C’est pourquoi, suivant cette thématique, le présent article vous propose un peu de lecture : voici quelques mangas parlant d’amour, sous diverses formes. Voici des histoires merveilleuses qui, écrites et illustrées au pays du soleil levant, brûlent toutes d’une flamme chatoyante, chacune à sa manière.

C’est un monde sans limite : dans l’univers de la bande-dessinée japonaise, chacun peut trouver son bonheur tant il y a d’œuvres publiées chaque année. Et cerise sur le gâteau : la France est l’un des plus gros consommateurs de mangas au monde, en dehors du territoire nippon ! La fascination de nos concitoyens pour ce support est d’ailleurs tel que l’hexagone est l’un des rares pays, Japon mis à part, à compter des mangakas dans les rangs de ses auteurs (Kévin Tran, Fanny Antigny et Renaud Lemaire, pour ne citer que les plus connus).

Partir en quête de l’amour, sur les étagères dédiées des librairies, n’a donc rien de compliqué… Sinon celle de trouver LA chaussure bonne à son pied ; que préférez-vous ? Une histoire romantique de bout en bout ? Un récit familial, fraternel ? Peut-être un peu d’érotisme ? De réalisme ? D’amour matériel ? Voici quelques suggestions, histoire de vous aider à faire votre choix.

Tales of Wedding Rings, par le duo Maybe

8 tomes déjà disponibles, série en cours.

Photo par Cédric Taveau

Satô, étudiant japonais, est amoureux de sa voisine et camarade de classe, Himeno Nonaka. Sauf qu’il n’ose pas le lui dire. Du moins, pas avant de découvrir que la demoiselle est en réalité la princesse Crystal Novaty Naucanatica, venue d’un autre monde. Et qu’elle doit y retourner, pour se marier à celui qui deviendra le Roi des Anneaux. Mêlé sans le vouloir à la cérémonie, Satô se retrouve à remplir ce rôle en lieu et place du prétendant originel au trône. Problème : si Himeno choisit de l’épouser lui, plutôt que ce dernier, Satô, en plus de la main de la femme de ses rêves, hérite aussi de la mission du Roi des Anneaux, à savoir vaincre le Roi des Abysses à l’aide des pouvoirs de cinq bagues… Qui s’avèrent être des alliances, chacune portée par une princesse différente !

Autant le dire clairement : il s’agit là d’un ecchi, un manga n’hésitant pas à se laisser aller à l’érotisme. On y suit les aventures d’un ado normal, lancé contre son gré dans une quête se résumant littéralement, à réunir un harem autour de lui… Sauf qu’il ne le fait que pour une seule et unique raison : pouvoir sur le long terme, vivre avec sa première épouse, Himeno, la fille de ses rêves. Une aventure d’héroïque-fantasy teintée de frustrations et tentations sexuelles, mais aussi de sentiments bien réels, pour lesquels Satô va devoir tout donner. Une bonne lecture pour finir la journée, drôle, tendre, épique et sexy.

Bride Stories, par Kaoru Mori

12 volumes disponibles, série en cours.

Photo par Cédric Taveau

Nous sommes au XIXe siècle ; dans les contrées orientales, les tensions coloniales entre la Russie et le Royaume-Uni sont pesantes. Pour autant, la vie suit son cours : dans un petit village quelque part en Asie centrale, Amir, 20 ans, épouse Karluk, 12 ans. Amir, descendante d’un clan nomade, s’installe donc avec la famille de son mari, sédentaire ; autre clan, autre mœurs… Bride Stories, c’est des histoires de couples, de mariages arrangés et de cultures méconnues, allant des steppes mongoles à la côte ouest de l’actuelle Turquie. En partie liés par le fil rouge que constitue le voyage d’un observateur, l’historien anglais Henry Smith, les récits et les personnages déambulent sous nos yeux : deux jumelles impétueuses et chaotiques en quête de maris et d’un avenir ; une jeune veuve tombée amoureuse d’un étranger, pour qui elle prendra la route ; une amie d’Amir, au caractère bien trempé, effrayant tous ses prétendants, au grand désarroi de son père… Des histoires de cœurs, de liens forcés en faisant naître d’autres, récits quotidiens de la vie de multiples familles et cultures.

Habile mélange de représentations historiques et de romance, Bride Stories est un tableau de plusieurs mondes, biens réels mais peu représentés. Les personnages, aussi attachants que complexes, sont nombreux, mais la structure du récit est telle qu’à la lecture, on retient aisément chaque nom. Mieux : à lire l’aventure de l’un des couples, on se prend à s’interroger sur ce qu’un autre fait, au même moment . Par ailleurs, impossible de poursuivre sans ajouter à cela que cette fresque est sans le moindre doute l’une des plus somptueuse qui soit, le dessin de Kaoru Mori étant aussi détaillé que possible, particulièrement dans la représentation des motifs de broderies ; allez parcourir les premières pages du tome 1 : c’est un vrai plaisir des yeux !

Somali et l’esprit de la forêt, de Yako Gureishi

6 tomes à la vente, série en cours.

Photo par Cédric Taveau

Dans un monde repeuplé par toutes sortes de créatures extraordinaires suite à une guerre entre celles-ci et les humains, un Golem, gardien d’une forêt, découvre un jour une petite fille perdue entre ses arbres. Parce que celle-ci l’appelle “Père”, le Golem décide de prendre soin de l’orpheline, partant avec elle sur les routes en quête d’un potentiel ultime bastion humain, afin de ramener l’enfant auprès des siens.

Résumé court pour prémisse simple : un duo père/fille, une quête, et le chemin à parcourir. Le problème étant que nul ne sait où trouver de potentiels survivants Homo sapiens, et que qui en trouverait ne les laisserait pas forcément vivre : la chair humaine, c’est une denrée rare… Autant dire que la route est semée d’embûches, malgré la beauté végétale et naturelle du monde dans lequel la petite Somali et son paternel évoluent. Mais ce dernier n’est pas en reste, protecteur efficace et véritable papa-poule, qui, malgré son manque d’expressivité, se damnerait volontiers pour protéger sa fille adoptive.

Petit aparté sur le sujet, au passage : une série d’animation, disponible en streaming sur Crunchyroll, adapte la série ; les douze épisodes sont visibles gratuitement.

Magus of the Library, par Mitsu Izumi

4 volumes disponibles, série en cours.

Photo par Cédric Taveau

Shio, jeune garçon malmené par les habitants de son village car pauvre et affublé d’oreilles pointues, est amoureux des livres. La lecture, pour lui, ce n’est pas qu’un passe-temps : c’est un échappatoire, un moyen d’apprendre, de transmettre, de partager, de rêver, de grandir… Comme le lui apprend un jour, un mage de passage : protéger les livres, c’est protéger le monde ! Aussi, envers et contre tout, Shio va-t-il se battre de toutes ses forces et travailler d’arrache-pied pour se faire accepter, et, un jour, devenir un kahuna, un bibliothécaire d’élite…

Là, nous avons l’exemple parfait d’un thème très commun dans la littérature populaire japonaise : la passion dévorante, l’amour du hobby. Que ce soit un sport, comme le sumo dans Hinomaru Sumo, un art, comme dans Arte, ou un objet, comme les livres dans Magus of the Library, la passion est une forme d’amour que les auteurs japonais savent représenter et mettre en scène avec une extravagance propre. Par exemple, dans le premier volume de sa série, Mitsu Izumi a réalisé deux double-pages sans le moindre texte, montrant un Shio enfant lisant un livre… Pas de divulgâchis, sinon le fait qu’il s’agit là de véritables œuvres d’art montrant bien la force de l’amour du jeune héros pour l’objet : allez vite lire la série, c’est une petite pépite !

Cédric Taveau

Cédric Taveau

Par nombres de vues

Par date

décembre 2020
L M M J V S D
« Nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031