Le Nemo
Twingo @freeimages.com

La vieille Twingo, couteau suisse de l’automobile

Ça y est, l’étudiant qui venait de passer quelques semaines chez ses parents, dans la nostalgie et l’ennui, rentre chez lui. Il a préparé toutes ses affaires et n’a plus qu’à tout charger dans sa Twingo. Son vieux bolide, aussi solide que spacieux, toujours prêt à sillonner les routes… À se prendre avec élégance tous les trottoirs sans perdre les pédales. 

« Enfin », se dit le jeune garçon. Il va pouvoir prendre la route au volant de sa belle Twingo et retourner dans son logement étudiant. Liberté et pâtes au beurre. Sa voiture est vert pomme. Celle de son cousin est jaune poussin et son meilleur ami, la vingtaine lui-aussi, en a une blanche. Célèbre dans la France entière, elle est la marinière de l’automobile : indémodable et bon marché. L’étudiant s’est d’ailleurs amusé à coller dessus des stickers en tout genre. De son groupe de rock préféré au très célèbre « À l’aise Breizh ». Unique, discrète et belle en toute simplicité. Face de grenouille, comme il aime l’appeler, ne possède pas de gadget électronique, pas de direction assistée et n’a même pas de climatisation. Mais au moins, elle roule. 

En voiture Simone ! 

Avant de poser ses valises, l’étudiant est alpagué par son père qui lui pose toujours la même question à chaque départ : « Alors, elle roule bien ? ». Évidemment. Une Twingo roulera toujours, même si elle a déjà plus de vingt ans. Face de grenouille lui a été léguée par ce même paternel qui criait « en voiture, Simone ! » à chaque départ en vacances. Celui-ci même qui nettoyait l’intérieur avec l’aspirateur tous les mois. Ce père qui l’attendait dans la voiture à la sortie du judo, McDo dans les bras. Qui appelait son bolide titine devant ses amis. Le serial klaxonneur des tracteurs qui n’avançaient pas. Celui qui faisait ronronner le moteur à chaque feu rouge, comme une Ferrari en pleine course… L’étudiant est nostalgique. Il lui répond : « Oui, tout roule », sourire aux lèvres et pouces en l’air.

« Ça ne rentrera jamais… »

Comme à chaque fois, l’étudiant repart avec plus d’affaires qu’à l’arrivée. Il va devoir trouver de la place pour tout mettre. Judicieusement, il baisse les sièges arrières pour agrandir le coffre. Il se souvient joyeusement avoir utilisé cette technique pendant un festival. En alignant les sièges et en enlevant les appuis-tête, il avait transformé sa grenouille en camping-car confortable.

Les cartons et les sacs s’entassent. Maman s’arrache les cheveux : « Ça ne rentrera jamais… » Papa sort son décamètre : « Tout est une histoire de calcul. » Le petit frère propose la même technique que pour le sac de couchage : le bourrage. Finalement, c’est cette solution qui est retenue. Et comme par magie, tout rentre pile-poil dans cette petite citadine qui peut se faire aussi grosse que le bœuf. Le coffre ferme même correctement ! Cerise sur le gâteau, l’étudiant aura même la place de prendre un auto-stoppeur surprise.

En route, mauvaise troupe !

C’est parti mon kiki. Rétros réglés, ceinture bouclée, direction pas assistée : l’étudiant est prêt à prendre la route à toute berzingue. Rien ne peux l’arrêter, sauf peut-être le feu rouge quelques mètres plus loin. Il stoppe donc son véhicule et contemple le paysage. Sur le trottoir côté passager, deux adolescents viennent mutuellement de se déboîter l’épaule à coup de poing en criant vigoureusement « TWINGO !  » Cela le fait sourire, il se rappelle les bleus qui lui parsemaient les bras à cause de ce jeu stupide. C’était vraiment un jeu inutile. Mais c’était drôle. Et c’est tout aussi amusant de voir deux prépubères se frapper mutuellement à la vue de son véhicule. La nostalgie frappe l’étudiant de nouveau. Les vieilles Twingo circulent beaucoup sur le territoire français. Il doit pleuvoir des coups de poing à tous les coins de rues. 

L’Indestructible !

Entre-temps, le feu est passé au vert. Les voitures derrière klaxonnent pour réveiller l’étudiant perdu dans ses pensées. En sursaut, il appuie le plus fort qu’il peut sur la pédale d’accélération. Sans caler, la voiture redémarre au quart de tour, laissant les bolides enfumés comme jamais. Il passe de zéro à 50 km/h en un rien de temps et forcément, se prend le premier trottoir qui passe. La voiture virevolte un peu de droite à gauche mais tient la route. L’étudiant repart comme si de rien n’était.

La Twingo est indestructible. En tout cas, elle résiste très bien aux petits et moyens chocs. La voiture est peu coûteuse et elle n’est pas ultra sophistiquée. Alors si les trottoirs lui laissent de petites cicatrices, ce n’est pas bien grave. Toutefois, si elle peut survivre à un ou deux dos d’âne pris trop vite, ou quelques bouts de trottoirs, il ne faut pas pousser mémé dans les orties tout de même… Elle ne résiste pas aux tsunamis, aux pluies de vaches, ni aux collisions avec un 33 tonnes.

Un autre avantage : les pièces de rechange que l’on trouve à la pelle dans toutes bonnes casses ou sur la toile. C’est aussi pour cela qu’elle est l’une des voitures les plus volées de France. L’étudiant se souvient douloureusement du jour où il a failli se faire voler sa face de grenouille devant chez lui. Heureusement qu’il était sorti vider ses poubelles à ce moment-là. Il avait pu faire fuir les voleurs en agitant les sacs devant eux. Piètre héros mais ça avait porté ses fruits. Ce souvenir est amer. Il y tient à sa voiturepense-t-il. Sur le parking de sa résidence, il va d’ailleurs lui trouver une place de maître : à l’ombre sous les arbres, entre deux grosses cylindrées pour ne pas se faire remarquer. Face de grenouille n’a jamais été aussi bien chouchoutée.

Margot Buon

Margot Buon

Par nombres de vues

Par date

décembre 2020
L M M J V S D
« Nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031